05 — 08
Dimensions

Approx. 1960 x 700 mm x 3 pièces

Matériaux

Papier japonais, encre, pigments

Tout en explorant la frontière entre abstrait et concret, j’ai voulu représenter la mort dynamique et la vie immobile.
Dans cette série de tableaux, j’utilise l’abstraction et le hasard pour étudier la nature concrète des fleurs et des plantes et tenter d’isoler ce concept en combinant l’utilisation traditionnelle du pinceau en lavis et les méthodes de l’art abstrait.
Les fleurs sont un symbole de ce qui est tangible. Celles-ci ne sont pas des fleurs particulières, mais seulement reconnaissables comme telles. Elles sont utilisées comme un concept.
Les lignes symbolisent en revanche le hasard. Elles sont disposées intentionnellement comme une accumulation de coïncidences qui évoquent le concret.
La gravité et l’abstrait sont les deux faces d’une même pièce. La fraîcheur d’une plante mature déborde de cet abstrait tiré par la gravité. En représentant l’abstraction selon un axe précis, on fait naître une directionnalité pleine de vie. La direction produite par cette fragile accumulation est en fait un mouvement vital.

Crédits
Sei Yamazaki